Arrête ta cassette !!!

 

dutrizac

Oui…oui, les choses ont changé pour les porte-parole. Il y a quelques années, la règle était « get the message across ».

Aujourd’hui pour un porte-parole, passer ses messages correspond à partir sa cassette. Et Dieu sait que les journalistes et tout particulièrement Benoit Dutrizac détestent ça! Et le public n’y croit plus.

C’est comme de dire au public qu’on se fout de lui, qu’on dit ce qu’on a à dire, qu’on parle de nos enjeux, de nos problèmes et de nos solutions sans trop tenir compte de sa compréhension, de sa perception et de ses préoccupations.On s’en tient au Q & A’s formulées à l’écrit pour l’écrit sans se les approprier

Si le porte-parole agit de la sorte, il commet une faute capitale à l’une des règles de la communication. Toujours parler en fonction de celui qui écoute.

Pas de dire ce que l’autre veut entendre mais plutôt de dire des choses qui vont l’intéresser, le renseigner, l’informer et ultimement, lui être utile.

C’est vrai qu’il est plus facile de préparer ses lignes et de s’y tenir. Plus facile pour le porte-parole mais beaucoup moins pour le public et le journaliste qui verra dans le jeu de ce dernier .

Le public n’y croira pas et le journaliste sera encore plus insistant voire agressif pour que l’entrevue soit un tant soit peu plus dynamique et empathique.

En gardant l’objectif de ce que l’on veut dire (informer, rassurer, rectifier, etc.) en pensant à son interlocuteur, le message passera mieux et tout le monde sera content, y compris Dutrizac.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s