FUITES DANS LES MÉDIAS

104863_1415009745_bouche-a-oreille

Siuol est sur la touche depuis une semaine à cause de son pouce infecté. Il ne peut même plus envoyer de textos. Il profite de cette vacance forcée pour faire le point sur le concept du marketing de contenu. Il fait cette réflexion pour mettre ses idées en place, mais aussi pour se justifier de s’être embarqué aussi à fond dans cette opération.

Il a rédigé une sorte de mémoire, un bilan sur cette approche de marketing. Par des moyens très honnêtes, nous avons obtenu le texte de ce document et nous avons décidé de le couler dans notre média. Il ne s’agit pas du texte intégral qui est trop technique et trop long mais plutôt d’un sommaire de l’esprit général qui s’en dégage.

Premièrement, il faut préciser que cette notion de marketing de contenu est très en vogue présentement pour la raison suivante, comme le dit notre bien-aimé Louis Lemieux : « Les planètes sont parfaitement alignées pour que ce concept s’épanouisse pleinement ». D’une part, il y a l’évolution fulgurante de la technologie de l’image, un téléphone portable peut capter des vidéos en HD et en 4K, on peut produire des images à un coût ridicule. D’autre part, il y a la diffusion gratos sur les réseaux sociaux et les plates-formes internet. Ensuite, il y a la mouvance de notre époque axée vers plus d’information et plus de contenu. Le web induit dans son sillon un esprit de partage et de mise en commun du savoir et de la connaissance. Enfin, il y a la volonté inextinguible et farouche des entreprises à se faire voir, à se faire connaître et d’être présentes sur la scène commerciale.

Siuol fait le constat que le marketing de contenu n’est pas un geste altruiste mais véritablement une action mercantile purement et simplement. Par contre, il constate que cette approche est utile et profitable au-delà de la stricte rentabilité. Il en déduit que plus l’opération est utile, plus elle est payante. Il poursuit son analyse par une foule d’exemples de MdC qui ont fait leurs preuves dans le passé. Qu’il s’agisse de John Deere avec son guide sur l’agriculture au milieu du XIXe siècle, du guide Michelin pour les voyages en automobile ou des livrets de recettes publiés par Jell-O, Siuol fait un inventaire détaillé des intervenants majeurs en matière de MdC.

Et puis, il utilise le cas actuel de Red Bull pour démontrer l’impact du concept. Cette entreprise s’est lancée à corps perdu dans l’organisation d’événements sportifs qui portent le nom de sa marque.

L’entreprise les conçoit, les organise, les finance, en fait la couverture et les diffuse sur le web. Sa station de télé et tous ces événements rapportent maintenant plus de revenus que la vente de son breuvage. Naturellement, la volonté qui se cache derrière ces opérations est la présence et la propagation de sa marque. Ils ont créé un lien naturel et direct entre une boisson énergisante et les sports extrêmes.

L’objectif omniprésent du MdC est d’établir une présence permanente de sa marque dans l’abondance des messages qui circulent dans tous les types de médias connus. Siuol conclut que la réussite d’une opération de MdC repose sur le corollaire que si on est utile, on vend sa salade.

Nous avons conclu que la réflexion de Siuol était utile à nos lecteurs et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’en faire le « coulage » dans notre média. Cette fuite nous sera pardonnée comme toutes celles que l’on observe actuellement dans notre société, le monde politique l’a bien compris…

Je ne vois pas pourquoi les secrets des méchants loups ne seraient pas dévoilés au public.

Cet article fait partie d’un feuilleton hebdomadaire sur le marketing de contenu.

Cette série a débuté en janvier 2017.

Lire les épisodes précédents ici : https://www.institutformat.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s